lundi 8 mars 2021

Aller, courage !


Le domaine Laborde, dans le Lot et Garonne est un joli site naturiste vallonné...

Chanson du jour : Alain Souchon - La ballade de Jim


"La ballade de Jim"
Paroles : Alain Souchon / Laurent Vouzy
Musique : Laurent Voulzy


Comme elle est partie Jim a les nerfs
Jimmy boit du gin dans sa Chrysler
La presqu'île le boulevard de la mer est con
Comme elle est partie attention Jimmy tourne en rond
Hier soir encore son héroïne
Le serrait si fort en disant Jim
Elle était son calmant son alcool profond
Comme elle est partie attention Jimmy tourne pas rond
Jimmy t'es fort mais tu pleures
Sur le cuir de ta Chrysler
Là-bas le soleil s'écroule dans la mer
Jimmy les filles pour le cœur
Comme l'alcool et les revolvers
C'est sauter en l'air
Tomber par terre, boum
Depuis deux ans sûr Jim bossait fort
Pour que sa starlette bronze en hors-bord
Avec elle il voulait un bébé sans rire
Comme elle est partie attention Jimmy veut mourir
Jimmy t'es fort mais tu pleures
Sur le cuir de ta Chrysler
Là-bas le soleil s'écroule dans la mer
Jimmy les filles pour le cœur
Comme l'alcool et les revolvers
C'est sauter en l'air
Tomber par terre, boum
Jimmy va trop vite Jimmy pleurniche
Il sent son parfum sur la corniche
Les lacets le gravier et dans l'air du soir
La Chrysler s'envole dans les fougères et les nénuphars
Jimmy s'éveille dans l'air idéal
Le paradis clair d'une chambre d'hôpital
L'infirmière est un ange et ses yeux sont verts
Comme elle lui sourit attention Jimmy veut lui plaire

Crépides capillaire

 




Cette plante, la crépide capillaire, est bisanuelle, aux tiges ramifiées. Hauteur 5 à 50 cm, pouvant atteindre 80 cm. Floraison printemps été
Famille des astéracées
Autres noms : Crépide à tiges capillaires, crépis verdâtre, crépide verdâtre, crépide verdoyante.
Nom botanique : Crepis capillaris

Cordes sur Ciel, le 07 mars 2021.

dimanche 7 mars 2021

Juste un bain de pied

 


Juste un bain de pied... Les eaux de la Cèze sont basses.

Chanson du jour : Paco IBÁÑEZ - Me lo decia mi abuelito


"Me lo decia mi abuelito"
Paroles et musique : Paco Ibanez 


Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron muchas veces
Y lo olvidaba muchas más
Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron muchas veces
Y lo olvidaba muchas más
Trabaja, niño, no te pienses
Que sin dinero vivirás
Junta el esfuerzo y el ahorro
Ábrete paso, ya verás
Cómo la vida te depara
Buenos momentos, te alzarás
Sobre los pobres y mezquinos
Que no han sabido descollar
Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron muchas veces
Y lo olvidaba muchas más
Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron muchas veces
Y lo olvidaba muchas más
La vida es lucha despiadada
Nadie te ayuda, así, no más
Y si tú solo no adelantas
Te irán dejando, atrás, atrás
Anda muchacho y dale duro
La tierra toda, el sol y el mar
Son para aquellos que han sabido
Sentarse sobre los demás
Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron muchas veces
Y lo olvidaba muchas más
Me lo decía mi abuelito
Me lo decía mi papá
Me lo dijeron tantas veces
Y lo he olvidado siempre más
Y lo he olvidado siempre más


MON GRAND-PÈRE ME LE DISAIT

Mon grand-père me le disait
Et mon père me le disait
Et plus souvent ils me le dirent
Plus souvent moi je l’oubliais

Travaille fils ne vas pas croire
que sans fortune tu vivras
Fais des efforts, économise
Joue bien des coudes et tu verras
Combien cette vie te réserve
De bons moments, tu fouleras
Aux pieds, les pauvres et les médiocres
Qui n’ont pas su sortir du tas

Mon grand-père me le disait
Et mon père me le disait
Et plus souvent ils me le dirent
Plus souvent moi je l’oubliais

La vie est une lutte impitoyable
Nul ne t’aidera pour tes beaux yeux
Si tu ne gravis pas l’échelle,
Tu resteras en bas, en bas
Allons gamin, travaille ferme
La terre, le mer et le soleil
Appartiennent à ceux qui marchent
Sur le ventre de leurs pareils

Mon grand-père me le disait
Et mon père me le disait
Et plus souvent ils me le dirent
Plus souvent moi je l’oubliais

Moutarde blanche

 



La moutarde blanche ou sénevé, ou sanve est une plante annuelle de la famille des Brassicacées, cultivée pour ses graines servant à la préparation de condiments.
C'est une plante herbacée annuelle de 50 à 80 cm de haut, à tiges assez ramifiées. De croissance rapide, elle peut arriver à maturité en à peine un mois.
Autres noms : Sénevé, sanves.
Nom scientifique : Sinapis alba.

Cordes sur Ciel, le 07 mars 2021.

samedi 6 mars 2021

Elaboration d'un Body Paint


Elaboration d'un body paint par la main experte d'Alexis, à la Genèse, en août 2016.

Chanson du jour : Zazie - " Speed "


"Speed"
Paroles et musiques : Zazie / Edith Fambuena


Depuis le temps que tu dors
Ça fait des mois
Des mois que tu hibernes
Que tu sors pas de ta caverne
T'as beau tout faire pour le cacher
Sous tes airs d'ours mal léché
Tu vibres encore
Tu vires encore
Allez, debout, allez sors
Je te sens battre au fond de moi
T'es pas tout neuf mais pas si vieux
Non, t'es flambant vieux
Et tu speed encore
Oui, tu speed encore
Réveille-toi, fais pas le mort
L'univers s'arrête pas
Parce qu'on n'a plus voulu de toi
Allez hop
Tu es libre alors
Oui, libre encore
Allez quitte ce corsage
Bats plus vite que ton âge
Sors de ta cage
Allez hop
Speed encore
Speed encore
Bats mon cœur
Cogne et sors
De ce corps
Allez hop
Speed encore
Speed encore
Bats mon cœur
Et sors
De ce corps
Allez hop
Speed encore
Mon cœur, sors
Sors
De ce corps
Allez hop
Allez hop
Speed encore
Allez hop
Allez hop
Allez hop
Allez hop

Lamiers pourpres



Le lamier pourpre est une herbe annuelle, qui fleurit en hiver et au printemps, envahissante originaire d'Europe et d'Asie.
Famille : Labiacées.
Autres noms : Ortie rouge, Pieds de poulet, Lamier rouge, Ortie morte Lamier pourpré...
Nom botanique : Lamium Purpureum 

Cordes sur Ciel, le 6 mars 2021.

vendredi 5 mars 2021

Le goût du sable

 


Le jour où la petite a goûté au sable pour connaitre son goût.

Chanson du jour : Alain Bashung - Gaby Oh ! Gaby 1980


"Gaby Oh ! Gaby"
Paroles et musique : Alain Bashung


J'fais mon footing au milieu des algues et des coraux
Et j'fais mes pompes sur les restes d'un vieux cargo
J'dis bonjour, faut bien que j'me mouille
C'est ma dernière surprise partie j'm'écrase le nez au hublot
J'ai mon contrat d'confiance, l'encéphalo qui faut
J'ai du bol, j'en vois un qui rigole
Oh Gaby, Gaby
Tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Oh Gaby, Gaby
Tu veux qu'j'te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs
En r'gardant les résultats d'son check-up
Un requin qui fumait plus a rallumé son clop
Ça fait frémir
Faut savoir dire stop (stop)
Tu sais, tu sais c'est comme ce type qui voudrait que j'me soigne
Et qu'abandonne son clebs au mois d'août en Espagne
J'sens comme un vide
Remets-moi Johnny Kidd
Oh Gaby, Gaby
Tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Oh Gaby, Gaby
Tu veux qu'j'te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs
Gaby, j't'ai déjà dit qu't'es bien plus belle que Mauricette
Qu'est belle comme un pétard qu'attend plus qu'une allumette
Ça fait craquer
Au feu, les pompiers
Aujourd'hui c'est vendredi et j'voudrais bien qu'on m'aime
J'sens qu'j'vais encore finir chez Wanda et ses sirènes, et ses sirènes
Oh, oh-oh-oh-oh
Oh, Gaby, Gaby
Tu devrais pas m'laisser la nuit
J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
Oh Gaby, Gaby
Tu veux qu'je te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs
Gaby
Gaby
Alors à quoi ça sert la frite si t'as pas les moules
Ça sert à quoi l'cochonnet si t'as pas les boules?
Oh, oh-oh-oh-oh
Ah-ah-ah, oh-oh-oh-oh

Belle expression


Portrait bien vivant, avec une belle expression, à Cordes sur Ciel, en novembre 2015.

jeudi 4 mars 2021

Se protéger les pieds

 


Il est préférable de se protéger les pieds dans les chemins caillouteux.

Quatuor avec piano

 

A partir du 16 juillet, se tiendra à Cordes sur Ciel, le 50e festival de musique avec une très belle programmation.
En parallèle à cette manifestation culturelle se tiendra à la maison Fontpeyrouse (Mairie de Cordes sur Ciel) à partir de fin juin 2021, une exposition de mes photographies du festival, depuis 1997.
Cette photographie de quatuor avec Romain descharmes, piano, Pierre Fouchenneret, violon, Christophe Morin, violoncelle, Lise Berthaud, alto, en concert, le 19 juillet 2015, sera proposée.

mercredi 3 mars 2021

Méandres de la Cèze


Dans les méandres de la Cèze...

Chanson du jour : Léo Ferré - Pauvre Rutebeuf


"Pauvre Rutebeuf"
Paroles : Blaise Prud'hon / Laurent Prud'hon / Denis Prud'hon
Musique : Léo Ferré


Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta
Avec le temps qu'arbre défeuille
Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière
Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Le mal ne sait pas seul venir
Tout ce qui m'était à venir
M'est avenu
Pauvre sens et pauvre mémoire
M'a Dieu donné le roi de gloire
Et pauvres rentes
Et droit au cul quand bise vente
Le vent me vient, le vent m'évente
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta
L'espérance de lendemain
Ce sont mes fêtes

Appel au concert

 


A partir du 16 juillet, se tiendra à Cordes sur Ciel, le 50e festival de musique avec une très belle programmation.
En parallèle à cette manifestation culturelle se tiendra à la maison Fontpeyrouse (Mairie de Cordes sur Ciel) à partir de fin juin 2021, une exposition de mes photographies du festival, depuis 1997.
Cette photographie d'un quintette de trompettes, en haut du clocher de l'église Saint Michel, pour annoncer le premier concert du festival, le 21 juillet 2018, sera proposée.

mardi 2 mars 2021

Un rien l'habille !


Un body paint coloré, peint par Alexis, lui va si bien !

Chanson du jour : Leny Escudero - Rue de Belleville (1963)


"Rue de Belleville"
Paroles et musique : Leny Escudero


Ma rue de Belleville
Mon vieux faubourg
Tu dormais tranquille
Sur mes amours,
La vieille rengaine
Des mômes à Poulbot
Fredonnait je t'aime
Au creux d'ton métro.
Ma rue de Belleville
Ma vieille cité
Qu'Paris s'illumine
Toi seule savais
Planquer tes ruelles
Loin des étrangers
Qui crèchent à Courcelles
Aux Champs Elysées.
Où sont mes rêves de gosse?
Que sont devenus mes amis?
Moi j'voulais rouler ma bosse
Mais quand on revient au pays.
Ma rue de Belleville
Comme tu as changé
Dieu c'est pas possible
Tu t'es fait saouler
Où sont tes lanternes
J'vois plus qu'du néon
J'ai le cœur en berne
D'un accordéon.
Ma rue de Belleville
Mais où t'es ma rue?
T'es comme la grand'ville
Tu m'as pas reconnu,
T'as plus de guinguettes
Comme au temps passé
Maintenant à tes fêtes
Faut s'faire inviter.
Ma rue de Belleville
Adieu pour toujours
J'pars à la grand'ville
J'reprends mes amours
Aux Champs Elysées
Je n'pourrais sûrement
Pas me rappeler
Qu'il y a longtemps.
Ma rue de Belleville
Mon vieux faubourg
Tu dormais tranquille
Sur mes amours,
La vieille rengaine
Des mômes à Poulbot
Fredonnait je t'aime
Au creux d'ton métro.
Ma rue de Belleville
Ma vieille cité
Qu'Paris s'illumine
Toi seule savais
Planquer tes ruelles
Loin des étrangers
Qui crèchent à Courcelles
Aux Champs Elysées.

Florent Pujuila, clarinette

 

A partir du 16 juillet, se tiendra à Cordes sur Ciel, le 50e festival de musique avec une très belle programmation.
En parallèle à cette manifestation culturelle se tiendra à la maison Fontpeyrouse (Mairie de Cordes sur Ciel) à partir de fin juin 2021, une exposition de mes photographies du festival, depuis 1997.
Cette photographie du clarinettiste Florent Pujuila, en répétition, le 25 juillet 2013, sera proposée.

lundi 1 mars 2021

Belle inspiration

 


Belle inspiration d'Alexis pour ce body paint !

Chanson du jour : Francesca Solleville - Maintenant que la jeunesse


"Maintenant que la jeunesse"
Texte de Louis Aragon
Musique de Lino Leonardi
Interprète : Francesca Solleville

Je vous ai déjà proposé cette chanson dans une autre interprétation... Mais que voulez-vous... J'adore cette chanson. Je m'y retrouve peut-être un peu !

Maintenant que la jeunesse
S'éteint au carreau bleui
Maintenant que la jeunesse
Machinale m'a trahi

 
Maintenant que la jeunesse
Tu t'en souviens, souviens-t-en
Maintenant que la jeunesse
Chante à d'autres le printemps
Maintenant que la jeunesse
Détourne ses yeux lilas

 
Maintenant que la jeunesse
N'est plus ici, n'est plus là
Maintenant que la jeunesse
Sur d'autres chemins légers

 
Maintenant que la jeunesse
Suit un nuage étranger
Maintenant que la jeunesse
A fui voleur généreux
Me laissant mon droit d'aînesse
Et l'argent de mes cheveux

 
Il fait beau à n'y pas croire
Il fait beau comme jamais
Quel temps, quel temps sans mémoire
On ne sait plus comment voir
Ni se lever ni s'asseoir
Il fait beau comme jamais

 
C'est un temps contre nature
Comme le ciel des peintures
Comme l'oubli des tortures
Il fait beau comme jamais

 
Frais comme l'eau sous la rame
Un temps fort comme une femme
Un temps à damner son âme
Il fait beau comme jamais

 
Un temps à rire et courir
Un temps à ne pas mourir
Un temps à craindre le pire
Il fait beau comme jamais

Quatuor Volta

 

A partir du 16 juillet, se tiendra à Cordes sur Ciel, le 50e festival de musique avec une très belle programmation.
En parallèle à cette manifestation culturelle se tiendra à la maison Fontpeyrouse (Mairie de Cordes sur Ciel) à partir de fin juin 2021, une exposition de mes photographies du festival, depuis 1997.
Cette photographie du quatuor Volta (Hugues Borsarello, Laurent Manaud Pallas, violons - Arnaud Thorette, alto - Gauthier Herrmann, violoncelle), en concert, le 21 juillet 2015, sera proposée.

dimanche 28 février 2021

Attendez-moi !


Le papa est juste un peu à la traine !

Chanson du jour : Andaluces de Jaén - Paco Ibanez - Rueil Malmaison ( 1996 )


"Andaluces de Jaén"
Une chanson de Miguel Hernandez Interprétée par Paco Ibanez


Andaluces de Jaén
Aceituneros altivos
Decidme en el alma quién
Quién levantó los olivos
Andaluces de Jaén
No los levantó la nada
Ni el dinero ni el señor
Sino la tierra callada
El trabajo y el sudor
Unidos al agua pura
Y a los planetas unidos
Los tres dieron la hermosura
De sus troncos retorcidos
Andaluces de Jaén
Aceituneros altivos
Decidme en el alma quién
Quién levantó los olivos
Andaluces de Jaén
Cuántos siglos de aceituna
Los pies y las manos presos
Sol a sol y luna a luna
Pesan sobre nuestros huesos
Jaén levántate brava
Sobre tus piedras lunares


Andalous de Jaén
Andalous de Jaén
Oléiculteurs altiers
dites-moi en votre âme et conscience, qui,
Qui a érigé les oliviers?
Andalous de Jaén,
Andalous de Jaén.
 
Ce n'est pas le rien qui les a érigés
ni l'argent, ni la seigneurie,
mais la terre silencieuse
le travail et la sueur.
 
Unis à l'eau pure
et aux planètes unies
les trois ont donné la magnificience
des troncs torsadés
Andalous de Jaén.
 
Andalous de Jaén
Oléiculteurs altiers
dites-moi en votre âme et conscience, qui
Qui a érigé les oliviers?
Andalous de Jaén,
Andalous de Jaén.
 
Combien de siècles d'olives,
les pieds et les mains détenus
Des jours et des nuits
pèsent sur vos os.
 
Jaén, lève-toi valeureuse
sur tes pierres lunaires,
ne va pas être esclave
avec toutes tes oliveraies.
Andalous de Jaén.
 
Andalous de Jaén
Oléiculteurs altiers
dites-moi en mon âme, qui
Qui a érigé les oliviers?
Andalous de Jaén,
Andalous de Jaén.

Jean Claude Pennetier et le quatuor Girard

 

A partir du 16 juillet, se tiendra à Cordes sur Ciel, le 50e festival de musique avec une très belle programmation.
En parallèle à cette manifestation culturelle se tiendra à la maison Fontpeyrouse (Mairie de Cordes sur Ciel) à partir de fin juin 2021, une exposition de mes photographies du festival, depuis 1997.
Cette photographie de Jean Claude Pennetier et du quatuor Girard, en concert, le 22 juillet 2014, sera proposée.

samedi 27 février 2021

Tennis naturiste

 


Pratiquer le tennis en centre naturiste.
La Genèse, en juin 2018

Chanson du jour : Juliette Greco ~ La Javanaise


"La Javanaise"
Paroles et musique : Serge Gainsbourg
Interprète : Juliette Gréco


J'avoue
J'en ai
Bavé
Pas vous
Mon amour
Avant
D'avoir
Eu vent
De vous
Mon amour
Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson
A votre
Avis
Qu'avons-nous vu
De l'amour
De vous
A moi
Vous m'avez eu
Mon amour
Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson
Hélas
Avril
En vain
Me voue
A l'amour
J'avais
Envie
De voir
En vous
Cet amour
Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson
La vie
Ne vaut
D'être
Vécue
Sans amour
Mais c'est
Vous qui
L'avez
Voulu
Mon amour
Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson