vendredi 25 septembre 2020

jeudi 24 septembre 2020

Discussion estivale

 


Discussion estivale pour la famille aux quatre chapeaux, à la Genèse, en août 2017.

A fleur de peau

 J'ai reçu ce matin un texto pour me dire le plus grand bien de la photographies que j'ai publié hier sous le titre : "Dans l'attente d'un heureux évènement".


J'ai débuté un long travail sur la mère et l'enfant en 1998, presque par hasard... Rapidement, ce thème est devenu l'un de mes favoris, et à la fin des années 1990 et 2000, il semblait très apprécier.

Ainsi, j'ai accumuler un grand nombre de photographies sur ce thème, en noir et blanc, et les modèles spontanés ne manquaient pas.

En 2007, j'ai pu présenter une grande exposition d'une soixantaine de photographies sur la mère et l'enfant, sous le titre "A fleur de peau". Ce projet était largement soutenu par la mairie d'Eaubonne dans le Val d'Oise. L'exposition s'est tenu à l'hôtel de Mézières, superbe lieu, dans cette même commune.

Les photographies présentées étaient en grands formats, toutes montées sur planches de médium... La préparation m'avait pris deux ans...

Jusqu'en 2010, j'ai pu présenté cette exposition. Et puis, le vent a tourné !... En 2011 une exposition partielle sur ce même thème a presque fait scandale, avec sur mon livre d'or une lutte épistolaire farouche entre ceux qui aimaient et ceux qui détestaient mon exposition... Les détracteurs faisant intervenir la morale et la religion... La mairie qui avait accueilli l'exposition ne l'a pas laissé aller à son terme.

Ce Blog existe depuis 2011... Il a vécu sa vie sans problèmes jusqu'en 2015, sans aucune restriction. Comme aujourd'hui, je présentais mes images au fil du temps, dont mes images "A fleur de peau"...  Et puis un jour, suite sans doute à quelques plaintes, ce Blog a été contraint de passer en mode "Adulte" s'il voulait perdurer... 

Mon exposition "A fleur de peau" existe toujours, mais reste stockée bêtement chez moi... je pense qu'elle l'est pour longtemps car les mentalités semblent empirées avec le temps.

Nous vivons une bien triste période dans laquelle, petit à petit, on nous supprime nos libertés... 

mardi 22 septembre 2020

Cheveux au vent

 


Cheveux au vent, près du lac du Salagou, dans l'Hérault, en septembre 2002

Non aux pesticides tueurs d'abeilles !

 


Pétition aux député.e.s européen.ne.s
à la Commission européenne
et aux Etats membres de l'UE

Pour l’adoption immédiate des Tests Abeilles qui permettent de préserver les pollinisateurs et l’ensemble de la chaîne alimentaire face aux pesticides les plus toxiques

Attendu que les abeilles et les pollinisateurs sauvages disparaissent à un rythme alarmant, mettant en péril l’ensemble de la chaîne alimentaire ainsi que l'avenir de nos productions agricoles et que les scientifiques du monde entier s’accordent sur le rôle déterminant des pesticides dans cette hécatombe ;

Attendu que de l’aveu même des entreprises de l’agrochimie, moins de 20% des effets connus des pesticides sur les pollinisateurs sont aujourd’hui testés avant d’autoriser la vente d’un produit sur le marché européen, et que les autorités sanitaires, dans la procédure d'autorisation des substances chimiques, ne prennent pas en compte les études qui démontrent de nouveaux effets délétères ;

Attendu que pour pallier ces lacunes gravissimes, qui mettent en danger les pollinisateurs, l’environnement et notre sécurité alimentaire, l’EFSA (l’autorité sanitaire européenne), mandatée par vos soins, a publié dès 2013 les recommandations d’une trentaine d’experts pour l’élaboration de nouveaux « tests abeilles » permettant d’évaluer véritablement l’impact des nouveaux pesticides et de mieux protéger les pollinisateurs ;

Attendu que ces recommandations ont été frontalement attaquées par les lobbys des firmes agrochimiques et rejetées à plusieurs reprises par un vote collégial des représentants des Etats membres réunis en comité;

Nous, citoyens français et européens, soucieux de préserver les pollinisateurs, l’environnement et le système alimentaire que nous léguerons aux futures générations, et révoltés de voir nos institutions européennes plier sous le poids des lobbys, exigeons l’adoption de toute urgence en Europe des « tests abeilles » tels qu’ils ont été préconisés par l’EFSA en 2013.

https://action.pollinis.org/sign/test-abeilles-europe-fr/?t=9&akid=4667%2E2210671%2EArQVdB

C'est l'automne

 


C'est l'automne, et enfin la pluie à Cordes sur Ciel !

lundi 21 septembre 2020

dimanche 20 septembre 2020

Après-midi en famille

 


Après-midi en famille, à la Genèse, en août 2019

Géranium sauvage

 


Les géraniums sauvages fleurissent malgré la sécheresse... Hier, des pluies diluviennes ont provoqué des inondations dans les départements limitrophes de la méditerranées; Mais dans le nord du Tarn, à Cordes sur Ciel, toujours pas de pluie !

mercredi 16 septembre 2020

Terrain de jeu


Le délicieux terrain de jeu du bébé.
Mouzieis, à côté de Cordes sur Ciel, en janvier 2015.

La bêtise humaine ...

Des attardées

 



Ce matin je suis allé promener mon chien dans la nature Cordaise, muni de mon appareil photo équipé d'un objectif macro. Peut-être est-ce du à la sécheresse, mais les fleurs sont rares hormis ces deux attardées dans un buisson...
Mes promenades matinales sont fréquentes et je suis obligé de faire ce constat alarmant. C'est la cinquième année que je photographie en mode macro la microfaune près de chez moi. Au fil des ans, je vois singulièrement décliner le nombre d'insectes. Cette année, depuis le mois d'août, c'est un vrai désert. Est-ce du à la sécheresse qui sévit durement cette année ? Où sont les orthoptères (Sauterelles et criquets) qui fuyaient à chacun de nos pas... Où sont les hémiptères (Punaises et compagnies) qui pourtant semblent résister à tout... Plus de coléoptères non plus... Quelques rares papillons (Lépidoptères) survivent encore... Je n'oublie pas de citer les hyménoptères et les diptères (Abeilles et compagnie, et mouches et compagnie) dont la présence est nulle ou extrêmement réduite. Les gens se plaignent volontiers des guêpes et des moustiques... Mais à bien observer, il y en a moins que les mois de septembre précédents...
Le soir, à la nuit tombée, je laisse volontiers ma fenêtre ouverte, jusque tard dans la nuit. Les années précédentes cela était vite intenable par un envahissement de moustiques et d'insectes de nuit. Cette année, plus rien, aucun insecte ne se trouve attiré par les lumières de ma salle de séjour... Le calme plat!
Un autre constat, lorsque je circule en voiture, de nuit, presque plus d'insectes ne viennent s'écraser sur mon pare-brise. 
Un monde sans insectes, même ceux que l'espèce humaine méprise et déteste est impossible... Un seul exemple, mais fondamental, que deviendra la pollinisation des végétaux sans le rôle majeur des insectes ?
Comment peut-on encore permettre, l'utilisation de tout les pesticides et autres produits chimiques qui détruisent inéluctablement nos environnements ? Peut-être est-il déjà trop tard... Comment nos dirigeants peuvent-ils encore avoir des hésitations quant à leur interdiction totale et définitive... On va me rétorquer finances et profits... C'est stupide puisque tout va s'effondrer... Et les profits s'effondreront comme un château de cartes laissant un monde sans âmes et en proie au pires conflits jamais vécus...

mardi 15 septembre 2020

La fraîcheur de l'eau



La fraîcheur de l'eau est un bienfait et un bon massage dès que l'on ose s'abandonner à elle...
La Cèze, à la Genèse, en août 2019

Baignade en bonne compagnie


Baignade en bonne compagnie pour Happy Feet, dans la Cèze, en août 2019

dimanche 13 septembre 2020

samedi 12 septembre 2020

Dans l'intimité de la chambre



Cindy et sa fille dans l'intimité de leur chambre, à Mouzieis près de Cordes sur Ciel, en janvier 2015.

Tant pis pour les végétariens...




Le weekend dernier, à Campsas, dans le Tarn et Garonne, méchoui pour l'association naturiste MIPYNU...
Cuisson parfaite et viande d'un moelleux exceptionnel.

vendredi 11 septembre 2020

Body paint en construction

 


Body paint en construction, par Alexis, à la Genèse, en août 2016

Ce qu'il en reste

 


Ce qu'il reste de ce pigeon victime d'un prédateur, sans doute un oiseau de proie... Cela fait parti de l'équilibre de la nature.
Ce matin, dans la campagne Cordaise. 

jeudi 10 septembre 2020

Pensive


Pensive derrière le miroir...
Toulouse, 1998.

Soirée festive


Samedi dernier, après une sardinade monstre, défoulement en musique pour les participants du weekend festif organisé par l'association naturiste Mipynu les 5 et 6 septembre 2020.

mercredi 9 septembre 2020

mardi 8 septembre 2020

Sur la plage de Montalivet


Sur la plage de Montalivet...
Septembre 2015

Défoulement en musique


Samedi soir, après une sardinade monstre, défoulement en musique pour les participants du weekend festif organisé par l'association naturiste Mipynu les 5 et 6 septembre 2020.

lundi 7 septembre 2020

Idylle dans les gorges de la Cèze


Idylle et body paint dans les gorges de la Cèze
La Genèse, août 2016.

Sardinade


Samedi soir, superbe sardinade pour les adhérents de l'association Mipynu réunis à Campsas, dans le Tarn et Garonne... Un très bon moment entre amis naturistes...