jeudi 26 avril 2012

Ouvrons les rideaux



Ouvrons les rideaux... Un peu de lumière ne peut nuire pense Alison.
Saint Leu La Forêt (Val d'Oise), le 18 avril 2012.


mardi 24 avril 2012

Transparence



Ce voile transparent qui ne masque pas la nudité d'Alison... Réalisée à Saint Leu La Forêt (Val d'Oise), le 18 avril 2012.


dimanche 22 avril 2012

Ma conception de l'art photographique 04


Lorsque je programme avec un modèle une séance de photographies, il y a toujours une entrevue préliminaire, sauf lorsque nous nous fréquentons depuis plusieurs années et qu’une séance de pose devient presque naturelle.
L’entrevue préliminaire est essentielle afin de savoir, pour le modèle comme pour le photographe, comment s’orientera la séance de pose. J’aime faire des nus, mais je n’aborde jamais cet aspect de prima bord. Le modèle sait parfaitement mes goûts photographiques, mais lui non plus évite d’aborder ce sujet, ou parfois, me glisse dans la conversation qu’il n’osera jamais poser nu. Cela ne veut pas dire qu’il ne le fera pas !
Avant une séance de pose, je connais mon modèle, mais je ne sais jamais où elle me mènera. La jeune femme que j’aurais devant mon objectif est toujours imprévisible, et cela ne me déplait pas…
Lorsque je programme une séance de pose, surtout la première fois, je ne demande pas à mon modèle une heure ou deux heures, mais une journée complète. Un nouveau modèle doit « s’apprivoiser », et cela prend un peu de temps. A défaut d’une journée, il faut au minimum une matinée complète ou une après-midi.
Quand une journée est programmée, nous faisons quelques images le matin, nous déjeunons ensemble, et nous retravaillons l’après-midi.  
Suite prochainement

vendredi 20 avril 2012

lundi 16 avril 2012

Ma conception de l'art photographique 03


Comment aborder une séance de photographies ?
Je ne le fais qu'à ma manière, en toute indépendance, en me moquant éperdument de ce que font les autres.
Un élément me paraît essentiel. Je n’utilise presque jamais de lumières rapportées.
A vrai dire, et on peut me le reprocher, je ne cherche pas à mettre mon modèle en valeur pour lui même. J’essaie toujours de le mettre en situation la plus naturelle possible en utilisant la lumière ambiante. Je tente de retranscrire simplement ce que voient mes yeux. Si mon sujet est dans l’ombre, je dois retrouver cette ombre dans ma photographie, si mon sujet est en contre jour j’exploite au mieux ce contre jour pour créer un effet qui me semble intéressant.
Toujours par rapport au naturel de mes modèles, je ne souhaite jamais beaucoup de maquillage. Juste ce qu’il faut pour mon sujet se sente bien dans sa peau. Encore une fois, trop de maquillage tue le naturel que je recherche.
Je respecte parfaitement les photographes qui font des images parfaites ou chaque rayon lumineux est savamment positionné. Il est vrai que mes photographies ont parfois du « grain ». Mais après tout qu’importe, elles ont le charme que je leur souhaite.
J’adore particulièrement photographier des nus féminins. Quand une femme me plait, son corps devient une œuvre d’art. En aucun cas, je lui demande d’être la plus belle femme du monde, sachant que la beauté est parfaitement subjective. Je lui demande d’être simplement elle-même avec son rire ou sa tristesse, son humeur et sa fantaisie, sa timidité et sa retenue, parfois son simple naturel tellement émouvant. Une remarque, lorsque je photographie une jolie femme nue, je profite toujours de la situation pour faire quelques portraits. Ils sont souvent magiques car le nu fait tomber tous les tabous et mon modèle est tellement lui-même…
Suite prochainement...

dimanche 15 avril 2012

Naturisme en Ardèche


Hannah, proche de la nature, au bord d'un ruisseau ardèchois. 23 juin 2007


Ma conception de l'art photographique (02)


En 1999, presque par hasard, je photographiais une jeune marocaine et son bébé de quelques mois. De façon inattendue, nous avons fait des nus mère - enfant. Durant les mois qui suivirent en montrant mes images, les candidates pour ce type de photographies se présentèrent spontanément. J'accumulais les photographies qui débouchèrent en 2005 sur une petite exposition, et en 2007, en novembre pendant trois semaines, sur une grande exposition de 100 photographies en format 600 x 800 cm. Travail de mise en place colossal, en deux ans, mais un résultat mitigé… Une exposition, à Eaubonne, en banlieue n'attire que les proches et les locaux et surtout pas les médias. Beaucoup de sueur, de nombreuses dépenses, puis une lente et sourde déception.
Aujourd'hui, je photographie moins, mais mes modèles me sont fidèles, parfois, depuis plus de dix ans… Je me préoccupe peu ou plus de faire des expositions, je photographie pour le plaisir, et je cultive mes Blogs.
Suite prochainement



samedi 14 avril 2012

La vie, simplement (Charlotte dans tous ses états)


La vie, simplement... Charlotte et son bébé Mathys qui n'a même pas trois mois. Charlotte dans la vie de tous les jours au naturel, et sans fioritures... C'était à Eaubonne (Val d'Oise), en décembre 2007


vendredi 13 avril 2012

Ma conception de l'art photographique (01)


Tout d'abord, et avant tout, je suis quelqu'un de parfaitement libre puisque la photographie n'est pas mon cœur de métier. Dans la vie de tous les jours, je suis responsable logistique d'un gros centre hospitalier. La photographie n'est donc qu'un pan de ma vie lorsque mon métier m'en laisse le temps.
Ma motivation fut longue à venir. Certes, je fais des photographies depuis l'adolescence, mais mon travail actuel prend sa source en 1996. En octobre de cette année là, je photographiais mon premier modèle et mon premier concert. En montrant mes images, j'ai depuis cette période, photographié, modèles et musiciens, en continue.
Les premières années, j'ai eu plusieurs dizaines de modèles. C'était en région toulousaine. En 2002, je débarquais en banlieue parisienne pour un nouvel emploi, que j'occupe toujours aujourd'hui. Entretemps un virage s'était déjà amorcé. Mes modèles furent beaucoup moins nombreux, mais il se fidélisait et les séries photographiques se déclinèrent sur du long terme. Tous mes modèles du nouveau siècle sont très souvent devenus des amies, et c'est bien agréable…
Suite prochainement...

mercredi 4 avril 2012

Dans la lune...


Je ne sais quel imbécile a dit que la lune était inhabitée ! J'ai fait cette photographie un jour de pleine lune, j'ai découvert qu'elle était la demeure de mon amie Véronique...


dimanche 1 avril 2012