jeudi 22 décembre 2011

Le voyage d'hiver



Le voyage d’hiver

(Texte composé à partir des vingt quatre titres du recueil du poète Wilhem Müller, mis en musique par Franz Schubert en 1827)


Bonne nuit, bonne nuit
Puisque je suis étranger à ce qui m’entoure…
Grince la girouette
Sous les bourrasque de  vent du nord
Des larmes gelées sillonnent mes joues
L’engourdissement m’étreint silencieux.

Sous le tilleul à l’ombrage profond
J’ai rêvé bonheur et passions.
Le fleuve puissant de la destinée
A détruit le fil violent de mes amours
Noyant dans ses inondations
Mes larmes d’eau et de sels amers.

Point de regard en arrière.
Les feux follets de ma mémoire
Dansent sans trêve dans mon rêve de printemps.
Je meuble ma solitude
Dans l’attente d’une missive
Que la poste oublie chaque jour de m’apporter.

Ma jeunesse s’enfuit
Le miroir reflète la tête de vieillard
Qui se sculpte au gré du temps.
Le dernier espoir s’échappe à tir d’ailes,
Je reste seul au village
Avec pour seule compagne
La corneille grinçante au vol silencieux
Qui s’apprête à m’arracher mon âme.

Le poteau indicateur des illusions
Secoué dans la matinée de tempête
Me conduit à l’auberge des Dieux.
Courage ! Les soleils fantômes
Qui hantent ma conscience
Vibrent et tournent à l ‘infini.
Le joueur de vielle
Joue la mélodie grinçante de ses doigts gourds
Dans l’ombre naissante,
Qui se gonfle et m’envahit.


04 janvier 2009

vendredi 16 décembre 2011

vendredi 2 décembre 2011

Citation

Le succès, c'est uniquement une question de chance, tous les ratés vous le diront !

William Beard